Pitch - 3 questions essentielles - Sylvie Collet - Votre parole est d'or

Un pitch se pense avant d’être délivré oralement. On n’imaginerait pas un entrepreneur prétendre convaincre des investisseurs sans avoir pensé à comment il va les convaincre. Cela paraît tellement évident. Et pourtant, combien sont-ils à ne pas préparer suffisamment ? Combien sont-ils à ne pas vouloir investir de l’énergie dans une technique qui marche ? Combien sont-ils à ne pas s’entraîner ?

 

Un pitch se pense avant d’être délivré oralement. Nous allons visiter pas à pas les 3 premières questions essentielles que vous devez vous poser, avant toute chose.

 

PITCHER dans un CONTEXTE

Vous allez pitcher, ok. Mais avant de vous demander ce que vous allez dire, commencez par analyser dans quel contexte vous allez pitcher.

  • Est-ce à l’occasion d’une réunion networking ?
  • Est-ce dans le cadre d’une réunion avec des associés ?
  • Est-ce pour introduire une vidéo sur Youtube ?
  • Est-ce dans le cadre d’une prospection auprès de nouveaux clients ?
  • Est-ce dans le cadre de la reconquête de clients ?
  • Est-ce pour introduire un séminaire ?
  • Est-ce dans le cadre d’un forum avec des investisseurs ?
  • Est-ce pour lancer une nouvelle formation que vous animez ?

 

Parce que selon le contexte, vous ne pitcherez pas de la même façon.

 

Chaque contexte a ses codes qu’il convient d’analyser finement.

Chaque contexte influe sur le contenu de votre intervention.

Chaque contexte détermine le ton que vous allez employer.

Chaque contexte affecte le niveau de technicité de votre discours.

Chaque contexte agit sur les retombées pour votre business.

 

Moralité : à chaque contexte correspond un pitch.

 

À faire : dressez la liste de tous les contextes dans lesquels vous pitchez. Vous pourriez être vous-même surpris de la multiplicité.


PITCHER pour une CIBLE

Cette réflexion suppose une double question.

 

Question 1 : auprès de qui allez-vous pitcher ?

  • Est-ce auprès de prospects ?
  • Est-ce auprès de clients ?
  • Est-ce auprès d’investisseurs ?
  • Est-ce auprès d’institutionnels ?
  • Est-ce auprès de business angels ?
  • Est-ce auprès de collaborateurs ?

Selon la réponse, vous allez naturellement orienter votre discours, pour répondre à votre objectif.

 

Question 2 : est-ce que dans le contexte dans lequel je vais évoluer, je vais pitcher à tout va ou vais-je cibler mes interlocuteurs ?

Cela résume à s’interroger sur les personnes qui sont susceptibles d’être intéressées par votre propos, dans le contexte dans lequel vous allez pitcher.

Cette deuxième question n’intervient évidemment que si vous avez le choix des personnes auxquelles vous adresser. Mais lorsque ce choix se présente, il est indispensable de faire une sélection de cible au préalable, afin d’obtenir le plus de résultats probants.

 

À faire :  pour votre prochaine intervention, je vous invite à vous poser ces deux questions, avant de vous lancer tête baissée dans un pitch général… improductif.


 PITCHER dans un OBJECTIF

Il s’agit de pitcher en apportant du sens à votre propos et en définissant au préalable une finalité.

En un mot : quel est le résultat que vous souhaitez obtenir ?

 

  • Avez-vous besoin de nouveaux clients ?
  • Avez-vous besoin de partenaires ?
  • Avez-vous besoin de commandes ?
  • Avez-vous besoin de recommandations ?
  • Avez-vous besoin de rendez-vous ?

 

Il est indispensable de clarifier ces questions. Car une fois cette clarté faite, vous devrez transformer votre besoin en demande précise, explicite et directe.

Cette demande spécifique a pour seul rôle de servir l’intérêt de votre objectif de départ. Et ne dérogez pas de cet objectif en cours de route, votre discours s’écroulerait alors comme un château de cartes, par manque de sens et de cohérence.

 

À faire : définissez l’objectif que vous souhaitez atteindre à l’occasion de votre prochain pitch.

 

Dans les prochains articles, nous continuerons d’évoquer comment on construit un pitch.

Restez connecté !

 

Avec joie et (im)pertinence,

Sylvie

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez pour contribuer à donner de la valeur ajoutée au web.

Je lirai avec intérêt et répondrai à votre commentaire, n’hésitez pas !