… ou comment un moment de plaisir devient une expérience riche d’un enseignement porteur.

  1. Expérience en boomerang

J’aime les sensations fortes ! Vous savez, ce mélange à la fois grisant et pétochant !

Il y a quelques années, j’ai profité d’un week-end d’activités en eaux vives dans l’Allier. La discipline qui m’avait le plus impressionnée, amusée et justement donnée des sensations fortes fut celle du rafting. Avez-vous déjà essayé ? Ceux qui répondent oui savent qu’il vaut mieux attacher sa ceinture !!!

Je n’avais pas mesuré à ce moment-là la portée de cette expérience. Aujourd’hui, elle me revient en boomerang et j’ai envie de vous en faire profiter aussi.

  1. Embarquez avec moi !

Les ingrédients : une équipée de 8 personnes et un guide embarqués sur un même bateau, des eaux vives… et une bonne dose de sang-froid pétillant !

Le mot d’ordre du guide : ne jamais jamais jamais cesser de ramer !

L’idée sous-jacente : ne jamais être tenté un millième de seconde de se laisser porter par les eaux…

Mais pourquoi se fatiguer à ramer alors que le courant est si vif qu’il nous fait descendre la rivière, qu’on le veuille ou non, me demandais-je ?

Ah, ah… pour suivre sa trajectoire, pour rester à flots, pour garder le cap, pour rester maître à bord, pour préserver tous les membres de l’aventure (soi y compris)…

  1. Le rafting appliqué à la prise de parole en public

Eh bien, voyez-vous, cette expérience illustre bien la prise de parole en public :

  • suivre une trajectoire précise : c’est se fixer l’objectif de son discours
  • rester à flots : c’est maintenir le public en alerte, ainsi que soi-même
  • garder le cap : c’est focuser tout en tenant compte des aléas, et donc s’adapter
  • rester maître à bord : avoir suffisamment préparé son intervention pour être en capacité de rebondir sur l’inattendu, tout en maintenant avec fermeté les rênes de son discours
  • préserver tous les membres : c’est trouver l’équilibre entre soi et le public, pour convaincre, pour enthousiasmer, pour inspirer et aussi pour passer un agréable moment.
  1. Et elle finit comment l’histoire ?…

Elle finit à l’eau ! Enfin, je suis la seule à l’eau, après avoir fait un looping inespéré et mémorable par éjection inattendue du bateau ! Yes…

Pourquoi ? Moi, je ramais. Mais un membre de mon bord a cessé de ramer par peur. Le bateau a dévié de sa trajectoire dans un passage étroit, a heurté le rocher iceberguien (j’invente le mot pour l’occasion !) et alors que j’étais à l’avant, j’ai été projetée en l’air… Plouf, une femme à la mer ! Et me voilà accrochée à un rocher, luttant contre le courant glacé…

  1. Moralité de l’histoire : pour parler en public, il faut…

Se fixer des objectifs !

Garder le cap avec souplesse et fermeté mêlée…

ET suivre les conseils des experts en leur domaine.

Une photo instantanée ? Non, désolée je n’en ai pas… mais je vous laisse visualiser la situation, ce sera un bon entraînement si vous voulez travailler la prise de parole en public !

 

Avec joie et (im)pertinence,
Sylvie

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez pour contribuer à donner de la valeur ajoutée au web.